La Fédération France-Québec / francophonie vous propose de participer à cette manifestation originale, pérenne et ludique, qui a pour principal objectif de sensibiliser un large public à la richesse et à la diversité de la langue française.

Créée en 2001 à l’initiative de la Fédération France-Québec / francophonie, la Dictée francophone figure officiellement depuis 2004 au programme des activités mondiales de la Semaine de la langue française et de la Francophonie, qui a lieu à la fin du mois de mars.  Préparée annuellement par un spécialiste de la terminologie linguistique, la Dictée se décline en deux versions, l’une destinée au public scolaire, l’autre à un public adulte. Le texte fait appel à des expressions et à des termes du Québec, d’une région française, d’un autre pays de la francophonie et de l’Acadie.

En 2018, la dictée scolaire aura lieu le 23 mars et la dictée adulte, le 24 mars. Les trois régions à l’honneursont le Québec, la Normandie (région française qui accueillera notre assemblée générale en mai 2018) et l’Arménie (dont la capitale Yerevan recevra le sommet de l’Organisation internationale de la Francophonie en 2018).

La marraine de l’édition 2018 est Mme Chris Johansson-Vaizian. Née en 1966 en Arménie de parents d’origine arménienne ayant grandi en France, elle fait partie d’une vaste diaspora arménienne établie en France.

Passionnée d’écriture, de peinture et d’opéra, elle a travaillé en relations publiques, en gestion et maintenant pour l’état depuis 1995. Auteure du roman « L’inconnue de Yerevan » (publié aux éditions Nombre7), une invitation à mieux connaître la culture arménienne et ses liens avec la France, elle a récemment entamé l’écriture d’un deuxième polar dont l’intrigue se déroule à Montréal.

Le parrain de l’édition 2018 est M. Patrick Donabédian. Historien d’art médiéval, arménologue, responsable de la Section d’Études arméniennes à Aix-Marseille Université et chercheur au Laboratoire d’Archéologie Médiévale et Moderne en Méditerrané,  il est notamment l’auteur de Les arts arméniens (avec J.-M. Thierry, Paris: Mazenod, 1987 – prix 1988 de l’Académie française) et de L’Age d’or de l’architecture arménienne. VIIe siècle (Marseille: Parenthèses, 2008, prix 2008 de l’Institut de France – Académie des Beaux-Arts).

Pour le règlement de l’édition 2018, Cliquez ici.

Pour en savoir plus, cliquez sur le lien suivant : http://francequebec.fr/dictee-francophone/