Cela fait déjà plus de 4 ans que ce projet d’observatoire astronomique à disposition de la communauté éducative est lancé… L’astronomie est affaire de patience et de persévérance !

Ce projet est piloté par Monsieur Nicolas Esseiva, professeur de Sciences et Vie de la Terre (SVT) au lycée Xavier Marmier de Pontarlier, et Monsieur Pierre-Marie Lalloy, professeur de Sciences de l’Ingénieur.

Monsieur Nicolas Esseiva a accepté de retracer pour nous les grandes lignes du projet LAPE :

“J’anime un atelier astronomie au lycée Marmier depuis de nombreuses années et depuis 10 ans je fais partie du groupe « Astro à l’école », dispositif ministériel de « Sciences à l’école ». Je suis responsable du club astro adulte de Pontarlier ; je dispose également de matériel personnel .

Très vite, de part ces diverses activités, j’ai vu émerger des projets de sciences collaboratives qui nécessitent de réaliser des images pour les scientifiques ; en parallèle, j’ai construit un observatoire piloté à distance.

Enfin, j’ai rencontré mon collègue et ami Pierre Marie Lalloy  enseignant en sciences de l’ingénieur.

Des ces projets et de ces rencontres, est née l’idée de construire avec les élèves un télescope en partenariat avec le club astro adulte de Pontarlier, les élèves menuisiers de Toussaint Louverture, les élèves de section SI du lycée Xavier Marmier et les élèves de l’atelier astro.

A ce stade du projet, le télescope est terminé et livrera prochainement ses premières images.

Mais notre projet ne s’est pas arrêté là et le projet LAPE s’inscrit dans la continuité logique du projet télescope, avec les objectifs suivants :

  • Construire avec les élèves un observatoire pour abriter le télescope. Le club astro adulte nous a laissé une partie de son terrain situé à l’observatoire de La Perdrix à 10km de Pontarlier.
  • Motoriser et automatiser le télescope. C’est un gros travail qui est en cours et sera terminé en 2017-2018 par les élèves des sections SI . Le problème est que nous sommes sur une planète qui tourne sur elle-même donc le ciel a son propre mouvement apparent et change d’aspect à chaque instant… difficile alors de viser à coup sûr le bon objet astronomique.
  • Motoriser et sécuriser  l’observatoire.
  • Rendre accessible à la communauté éducative via internet l’observatoire, le piloter, le rendre autonome en cas de danger (pluie…).
  • Etablir un comité de pilotage formé d’élèves et adultes qui gèrent le télescope et son accès. Pour cela une interface logicielle développée par des élèves de sections informatiques sur Dijon est en cours de mise en œuvre.
  • Réaliser des images à vocation scientifique (surveillance d’astéroïde) et les analyser à l’aide d’un logiciel développé par des élèves (lycée Cuvier de Montbéliard).

Pour en savoir plus sur ce projet passionnant, cliquez sur le lien ci-dessous :

projet LAPEversion finale

Si vous souhaitez soutenir le projet, cliquez sur le lien ci-après pour accéder au sondage mis en ligne par Monsieur Esseiva : http://doodle.com/poll/v3gxfe85ak7zecph